Une étude publiée par l’itdUPM analyse six initiatives notables d’amélioration des réseaux de distribution d’énergie en Amérique Latine

Auteur : itdUPM

solar-paneL

L’itdUPM a récemment publié une étude commissionnée par le Fond Multilatéral d’Investissement de la Banque Interaméricaine de Développement (FOMIN/BID) au sein de laquelle sont analysés six initiatives de réseaux de distribution d’énergie en Amérique Latine.

Ces initiatives sont conçues pour offrir des réponses durables au faible accès à l’énergie dans les régions rurales isolées d’Amérique Latine. Ainsi, selon la Banque Mondiale (2012) plus de 20 millions de personnes n’ont pas encore accès à l’électricité dans le continent et environ 90 millions de personnes dépendent encore de combustibles traditionnels, principalement la biomasse et le kérosène (émetteurs de particules de charbon dans la fumée).

Les particularités des initiatives étudiées dans le rapport se basent sur le développement de réseaux de distribution inclusive, adaptés au contexte local et capables de stimuler et de tirer profit des ressources et  capacités existantes dans cet environnement local.

Ces réseaux font des populations locales des acteurs de les chaines de valeur, en « co-créant » des opportunités économiques et d’entreprenariat, et en augmentant l’autonomisation et la capacité d’organisation sociale.

Les six initiatives présentées représentent différentes approches et solutions au problème de l’accès à l’énergie au sein de régions rurales isolées. De plus, elles reflètent des expériences réussies d’intégration des usagers dans chaîne de distribution d’énergie, à travers des microfranchises et leur incorporation dans le maintien du système.

Les six cas collectent également des expériences pertinentes quant à l’utilisation de différentes technologies – lampes solaires, cuisinières améliorées ou mini-réseaux, business modèles-alliances institutionnelles, distribution externes ou microfranchises-, et financement de l’usager-microcrédit, achat à crédit, etc.

Les six initiatives représentent différentes approches et solutions au problème de l’accès à l’énergie dans les régions rurales isolées

Pour illustrer les avancées atteintes, nous allons détailler brièvement ci-après les cas analysés et leurs résultats.

Pour commencer, le cas d’ACCIONA Microenergía México (AMM) a été étudié. Il s’agit d’une entreprise sociale créée en avril 2012 par la fondation ACCIONA Microenergía (FUNDAME) pour faciliter l’accès à l’énergie électrique à travers des Systèmes Photovoltaïques  résidentiels de Troisième Génération destinés aux foyers de villages de moins de 100 habitants sans accès au réseau électrique. A l’heure actuelle, l’initiative a permis l’installation de 3.602 systèmes et leur objectif pour l’année 2016 était d’atteindre les 7.500 équipements installés afin de fournir un service à 30.000 personnes.

Autre cas d’étude, celui d’EnDev[1] Pérou qui s’est concentré sur l’encouragement du développement d’un marché de différents services d’énergie à travers un rôle de coordination et d’articulation entre les administrations publiques, l’offre privée et les usagers potentiels. Dans la ligne du renforcement du marché des lampes solaires, EnDev Pérou mène à bien des services de veille technologique incluant le testage et la sélection d’équipements, les conseils aux importateurs et distributeurs régionaux et l’identification et renforcement de points de vente au détail.

Troisième cas étudié, Energética, un organisme bolivien à but non lucratif qui stimule la création d’un réseau de microfranchises dédiées à la vente d’équipements d’accès à l’énergie, principalement des lampes solaires et autres kits solaires domestiques. À travers le réseau de microfranchises, des lampes et des kits solaires de plus grandes tailles provenant de différents fabricants sont licitées, après vérification de leur qualité à travers des procédures similaires à celles du Lighting Global. Energética soutient les microfranchises en stimulant la vente directe à l’usager et les ventes institutionnelles, à travers des actions commerciales et des accords avec les communes.

Iluméxico est un autre cas remarquable qui a été étudié. Cette entreprise sociale mexicaine fondée en 2010 a pour mission de fournir des produits et services de technologie solaire aux communautés rurales et urbaines du Mexique, en facilitant l’accès à l’énergie pour ceux qui n’ont pas de services de Réseaux Électriques. Chaque « Ilucentro » atteint la durabilité entre les six et huit mois d’opération environ. À partir de ce moment, le centre peut obtenir entre 12% et 15% de marge opérative, en contribuant aussi à la durabilité des services centraux.

L’étude souligne aussi le Projet Minirredes, initiative publique « pilote » d’électrification de communautés isolées de la région d’Amazonie brésilienne, à travers des mini-réseaux photovoltaïques. La solution implantée par le consortium privé Guascor/Kyocera a deux principaux éléments innovants : Génération photovoltaïque décentralisée  à travers des systèmes hybrides et une distribution par mini-réseaux. Le projet se base sur des mini-réseaux électriques avec une technologie photovoltaïque et un système de gestion flexible face aux problèmes qui peuvent apparaître. Pour réduire les coûts d’opération, des cartes de prépaiement ont été développées, similaires à celles utilisées en téléphonie cellulaire, ainsi que des systèmes de gestion à distance des mini-réseaux visant à réduire le numéro de visites de techniciens de la ville de Manáos.

Pour finir, le cas Tecnosol, une entreprise du Nicaragua dont le modèle de business inclut la conception, l’approvisionnement, le conseil, la formation et l’installation de systèmes d’énergies renouvelables pour n’importe quelle consommation d’énergie et application. Tecnosol offre un financement avec des prêts qui se fractionnent en micro-paiements de 15 dollars mensuels, s’amortissant sur une période de cinq ans. Parallèlement à leur activité principale, elles appuient le développement d’activités pour les entrepreneurs de la communauté afin qu’ils puissent mener à bien les tâches de distribution des produits – se convertissant ainsi en micro-distributeurs – et fournir des services d’entretien technique.

Pour télécharger le rapport complet en PDF: Espagnol  Anglais

Cet article a été originellement publié par l’itdUPM

 [1] EnDev cherche à impulser le décollement du marché des cuisinières améliorées à travers la sensibilisation des usagers, la formation d’entrepreneurs et la certification de modèles de cuisinières.

Leave a Reply