Première alliance publique-privée espagnole pour l’Action Humanitaire à l’étranger

Alianza Shire

Selon les chiffres du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) il y avait plus de 65 millions de personnes déplacées de force fin 2015 pour cause de conflits, persécution et violations des droits de l’homme.

C’est dans ce contexte qu’a été créé en 2014 l’Alianza Shire (Alliance Shire) une alliance multi-acteurs où trois entreprises leaders du secteur énergétique – Iberdrola, Philips Lighting et la Fondation ACCIONA Microenergía -, ainsi que l’Agence Espagnole de Coopération (AECID) et le Centre d’Innovation en Technologie pour le Développement de l’Université Polytechnique de Madrid (itdUPM) se sont unis pour développer des solutions innovantes et durables afin de fournir de l’énergie aux populations réfugiées et déplacées.

L’Alianza Shire a concentré ses efforts pour développer un premier projet pilote à  Adi-Harush, un des camps de réfugiés de Shire, dans le nord de l’Éthiopie, où vivent plus de 8.000 personnes d’Érythrée. L’HCR a collaboré à cette opération, ainsi que le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC).

Les problèmes liés au manque d’accès à l’énergie dans le camp d’Adi-Harush – similaires à ceux de la majorité des camps de réfugiés du monde entier – étaient nombreux. Du fait de la basse qualité des installations, le service électrique fourni par le réseau électrique était extrêmement irrégulier et dangereux. L’utilisation du bois comme alternative pour cuisiner provoquait la déforestation progressive des environs. En outre, les femmes et les jeunes filles chargées de la collecte devaient parcourir des distances de plus en plus importantes, augmentant le risque d’être victimes d’attaques et de violences sexuelles.

Le projet pilote développé par Alianza Shire dans ce domaine a permis une amélioration et extension du réseau électrique, la connexion au réseau de nouveaux services communautaires tels que l’école primaire, deux marchés dotés de 36 petits commerces, un centre pour femmes et petites filles, et un centre de formation. De plus, un éclairage public a été installé sur plus de quatre kilomètres dans le camp grâce à la technologie LED et plusieurs cuisines communautaires ont eu accès à la lumière.

Dans le but d’offrir une continuité aux améliorations apportées, des techniciens de l’Alianza Shire ont formé un groupe d’opérateurs composés de réfugiés et de personnes de la communauté locale d’accueil, qui se chargeront de l’opérativité et de la maintenance des équipements.

Alianza Shire encourage la réalisation des Objectifs de Développement Durables, notamment les objectifs nº 7 et nº 17

Cette initiative, qui part d’une alliance de différentes entités pour fournir une énergie sûre á ceux qui vivent sans garanties d’accéder aux services les plus essentiels, offre des solutions permettant une avancée vers la promesse fixée par l’Agenda 2030 : ne laisser personne de côté. L’Alianza Shire encourage l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, notamment le nº 7 « Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable » et le nº 17 « Partenariats pour la réalisation des objectifs »

Le directeur de l’itdUPM, Carlos Mataix, a souligné l’impact du manque d’accès à l’énergie chez les réfugiés : « Dans les camps de réfugiés, qui se convertissent en lieu de résidence pour de nombreuses personnes pendant de longues années, il est fréquent que les projets de vie et de progrès personnel se paralysent. 90% des personnes qui sont dans les camps n’ont pas un accès approprié à l’électricité, selon des données de l’initiative Moving Energy ».

Le projet pilote développé en Éthiopie espère servir d’exemple pour apprendre et analyser à quel point il est complexe de fournir un accès à l’énergie dans les camps de réfugiés. Mais cette initiative pionnière a également permis de présenter des résultats démontrant l’importance de ce type d’alliances.

L’Alianza a également mis à disposition de la communauté humanitaire des rapports qui peuvent s’adapter à d’autres interventions futures. Selon Carlos Mataix : « L’Alianza Shire ne se conçoit pas comme un projet, mais comme une plateforme qui apporte connaissance et expérience utiles pour le système humanitaire et ses acteurs ».

Leave a Reply